MUSIQUE - LES DISQUES DE LA RENTRÉE !

Découvrez notre sélection des sorties disques de la rentrée.

  • Burns on the wire Nouv.

    Burns on the wire

    H-Burns, The Stranger Quartet

    • 10 Septembre 2021

    Cinq ans après la disparition du poète canadien, le Français H-Burns rend un hommage à la fois personnel et collectif à Leonard Cohen, accompagné par les cordes et les voix du Stranger Quartet et des invités dont les noms sonnent comme des évidences : Pomme, Lou Doillon, Kevin Morby et le vieux complice Bertrand Belin. Une histoire de tradition orale et de transmission, au coeur de l'idée même du folk.

    Il s'appelle Renaud Brustlein alias H-Burns. Ce chanteur et musicien français né dans la Drôme mais amoureux depuis toujours de rock, de folk et d'Amérique est arrivé à un moment de sa carrière où se recentrer sur un artiste qui a marqué sa vie lui parait essentiel et cet artiste s'appelle Leonard Cohen. Il revisite les dix premières années de l'oeuvre de Cohen, des Songs du premier album à New Skin for the Old Ceremony. Il s'agit d'un véritable voyage initiatique, sur les pas du poète, H-Burns nous emmenant sur les lieux où il a vécu, où il a écrit, où il a connu ses premières nuits blanches, du Chelsea Hotel qu'il a immortalisé en chanson aux collines d'Hollywood au coeur desquelles il a connu la fin de son existence, jusqu'à son temple bouddhiste. Pour cette traversée mémorielle, H-Burns a enregistré sur bandes, dans les conditions des années soixante, un album de reprises, afin de garder l'âme et de prolonger l'esprit de Leonard Cohen, 'Burns on the wire' à paraitre en septembre 2021.
    Ça fait longtemps que les chansons de Leonard Cohen accompagnent le rocker français H-BURNS et constituent pour lui un patrimoine à chérir, à transmettre. Il y a d'abord eu ces moments, durant l'enfance, où son père jouait Suzanne au coin du feu lors de soirées entre amis. Bercé par les albums folk du Canadien, HBURNS a lui-même grandi en tant qu'artiste en apprenant ses classiques. Lors de sa première tournée, en 2005-2006, il lui arrivait ainsi souvent d'interpréter sur scène Chelsea Hotel. Dix ans plus tard, en vacances pendant plusieurs semaines dans un Montréal enneigé, c'est naturellement qu'il s'est livré à un pèlerinage quotidien. Oui, chaque jour, il s'est rendu dans le Plateau Mont-Royal, le quartier général du chanteur canadien, s'est baladé devant la maison de celui-ci, visitant aussi le parc du Portugal là où, il y a près d'un demi-siècle, un guitariste flamenco a appris à Cohen ses premiers accords. " Je passais devant sa maison qui avait toujours les volets fermés. Et puis, le dernier jour de mon séjour, les volets se sont ouverts et la maison était allumée. Comme un symbole ". Quelques mois plus tard, Leonard Cohen s'est éteint, laissant orphelins toutes celles et tous ceux qui ont vu la lumière dans ses chansons et un mode d'emploi poétique afin de mieux appréhender le quotidien, la vie, l'amour. Pour H-BURNS, perdre un membre éminent de son panthéon personnel - où figurent également Bob Dylan et Bruce Springsteen - a été un choc. C'est peut-être à ce moment qu'a germé l'idée de lui rendre, un jour, un hommage appuyé. " Après avoir écrit huit albums, je me disais aussi que ça me ferait du bien de me plonger dans l'oeuvre de quelqu'un d'autre pour casser mes mécanismes d'écriture ". H-Burns est donc reparti à la source, se tournant vers les premiers albums de Cohen (Songs of Leonard Cohen, 1967, Songs From A Room, 1969, Songs of Love and Hate, 1971, New Skin for a Old Ceremony, 1974) sans oublier le live de 1973 où Cohen interprète le standard Passing Through. " Pour garder le feu intact dans mon périple initiatique, j'avais besoin que les chansons me parlent. Et puis je ne me voyais pas reprendre I'm Your Man ou Hallelujah - à partir des années 80, Cohen a pris une voix tellement d'outre-tombe... ". Pour mener à bien sa mission, H-BURNS a monté une distribution cinq étoiles. Forcément le fidèle Antoine Pinet, multi-instrumentiste, arrangeur et compagnon de voyage depuis 15 ans, est de la partie. Pour les choeurs et les cordes, H-BURNS s'est entouré de musiciennes qui sont aussi des chanteuses et des compositrices, quatre artistes qui ont une formation classique et ont rejoint cette belle aventure : Pauline Denize, Mélie Fraisse, Lonny et Ysé Sauvage. Avec cette troupe pour l'accompagner, baptisée the Stranger Quartet, H-Burns a payé avec ferveur son tribut. En ouverture de Burns on a Wire, il entonne ainsi la chanson fétiche Chelsea Hotel. Suivent Who By Fire ou Famous Blue Raincoat à qui les choeurs et les cordes confèrent encore plus de grâce.
    Chaque reprise possède sa propre vitalité, résultat d'un mois passé en studio où toutes les relectures ont été captées live, à l'ancienne. Animé par la volonté d'être respectueux tout en ajoutant sa patte, H-BURNS a choisi le studio parisien CBE qui a accueilli aussi bien Françoise Hardy que Nino Ferrer. " Tu pousses la porte et tu entres vraiment dans une cabine temporelle. On a pu se mettre dans les conditions d'époque ". L'ordinateur a ainsi été relégué à une fonction subalterne, les synthés, eux, ont été carrément proscrits au profit de l'orgue Wurlitzer. Un enregistreur à bandes a été mis à profit. Cette approche old school confère à Burns on the Wire une patine qui le rend à la fois contemporain et sans âge. H-BURNS a aussi eu l'envie d'inviter d'autres voix à chanter Cohen avec lui, habité par l'idée que ce répertoire intemporel permet de fédérer et d'unir les forces. " Cohen parle à plusieurs génération, Cohen est un peu à tout le monde ". Le premier qu'il a enrôlé, BERTRAND BELIN, H-BURNS le connait bien puisqu'ils ont déjà travaillé et joué ensemble. Sur Avalanche, arrangé par Belin dans une veine crépusculaire, leurs deux voix se marient à merveille sur un élégant tapis de piano et de guitares légèrement dissonantes. " Bertrand Belin m'a dit que, dans mon approche, j'avais traité Cohen comme de la musique classique. Sur le disque, on a parfois mis de la batterie ou des cordes là où il n'y en avait pas, on s'est permis quelques fantaisies qui ne dénaturent pas l'oeuvre ". Concernant les autres duos, H-BURNS a envoyé, " au feeling ", des bouteilles à la mer. Et, à chaque fois, il ne s'est pas trompé. " Je sentais dans la voix de Pomme et la gravité de ses chansons qu'elle avait pu écouter Cohen ". Leur interprétation commune et déchirante de Suzanne montre combien il avait vu juste : Pomme, une des artistes majeures de la nouvelle scène française, est aussi une enfant de Cohen. Quant à la collaboration avec LOU DOILLON, elle a débouché sur un de ces heureux accidents que seule la spontanéité et le plaisir d'être en studio peuvent provoquer. Après avoir mis en boite une version à deux voix, magnifique et habitée, de So Long, Marianne, H-Burns lui a proposé du tac-au-tac d'enchainer sur Hey, that's no way to say goodbye mais en langue française, en reprenant l'adaptation du chanteur George Chelon. Sauf que, au lieu d'amener le titre vers le folk comme le fit leur aîné dans les années 70, H-Burns et son groupe ont transformé le morceau en une chanson pop entrainante " à la Melody Nelson ", selon H-BURNS. On pourrait aussi évoquer les fameux duos entre Nancy Sinatra et Lee Hazlewood... celui-ci est d'ailleurs venu enregistrer au studio CBE, la boucle est bouclée. Paradoxe : il aura fallu en passer par Leonard Cohen pour que H-BURNS chante pour la première fois en français. En plus du pétillant Goodbye, il utilise aussi sa langue natale sur la reprise de The Partisan, chant de lutte que Cohen avait popularisé en langue anglaise en 1969 sur Songs From A Room. Pour souligner la dimension internationale de cet appel à la résistance, H-Burns a choisi d'en livrer une version bilingue en invitant l'Américain KEVIN MORBY qui marche dans les pas de Cohen de manière très crédible.
    Avec le Stranger Quartet à ses côtés, H-BURNS part défendre sur scène cet hommage très personnel pour des concerts conçus comme des célébrations enjouées et transgénérationnelles. Même les puristes qui vont renâcler par principe finiront par être sous le charme. --- Vincent Brunner ---.

    Ajouter au panier
    En stock
  • Senjutsu Nouv.

    Senjutsu

    Iron Maiden

    • 3 Septembre 2021

    Le groupe légendaire mené par Bruce Dickinson, aux 100 millions de disques vendus et aux 2000 shows dans une soixantaine de pays, revient avec un dix-septième album, 'Senjutsu', porté par 'The Writing On The Wall' et son époustouflant clip en animation.
    Enregistré pendant une pause du Legacy Tour en 2019, cet album, tout comme le dernier opus 'The Book Of Souls' (2015), a été conçu au studio Guillaume Tell près de Paris et en appliquant le même processus de création où le groupe enregistre chaque chanson juste après l'avoir écrite et répétée.
    Produit par leur collaborateur de longue date Kevin Shirley et co-produit par Steeve Harris, 'Senjutsu' - approximativement traduit par 'tactiques & stratégie' - comprends 82 minutes de musique variée dont quelques titres au style inédit, et a été une nouvelle fois mis en image par Mark Wilkinson avec un spectaculaire Eddie en tenue de samouraï.

    Ajouter au panier
    En stock
  • Kerber Nouv.

    Kerber

    Yann Tiersen

    • 27 Août 2021

    L’auteur-compositeur et multi-instrumentiste Yann Tiersen est de retour avec son nouvel album Kerber. Avec Kerber, c’est un nouveau chapitre de la carrière de Yann Tiersen qui s’ouvre. Fidèle à son approche sonore nuancée et subtile, le compositeur nous offre ici un monde magnifiquement texturé, hautement immersif et soignement construit dans lequel il nous invite à entrer. Dans ce nouvel album, le piano est la source, mais l'électronique est l'environnement dans lequel il existe : « le piano était un précurseur pour créer quelque chose autour duquel l'électronique pouvait travailler. » Après avoir passé le printemps à écrire les parties de piano, il a passé l'été à créer une banque d'échantillons sonores en s'inspirant de ces parties et en les jouant sur des instruments tels que le piano, le mellotron et le clavecin. D’une beauté renversante, Yann Tiersen mêle sur Kerber des influences classiques à des influences plus contemporaines. Un résultat atmosphérique et cinématographique envoûtant.

    Ajouter au panier
    En stock
  • Hey What Nouv.

    Hey What

    Low

    • 10 Septembre 2021

    UN TREIZIÈME ALBUM QUI TRANSCENDE LES MÉLODIES AVEC UN SON RADICAL. En se concentrant sur leur art, en restant en dehors de la mêlée et en s'accrochant fermement à leur foi pour trouver de nouvelles façons d'exprimer la discorde et le plaisir d'être en vie, pour transformer la dualité de l'existence en hymnes que nous pouvons partager, Low a créé 'HEY WHAT'. Ces dix morceaux, chacun construits autour de leurs propres mélodies instantanées et indéniables, sont suralimentés par les textures vives qui les entourent. Les harmonies ineffables et familières d'Alan Sparhawk et de Mimi Parker traversent le chaos comme un radeau de sauvetage. Des couches de sons déformés s'accumulent à chaque nouveau vers, elles construisent, détruisent, sont colossales puis tout en retenue, un voeu solennel seulement chuchoté. Il y aura un temps pour démêler et attribuer un sens à la musique et à l'art de cette époque, mais l'instant créatif regarde résolument en avant. 'HEY WHAT' est le treizième album de Low en vingt-sept ans, et leur troisième avec le producteur BJ Burton.

    Ajouter au panier
    En stock
  • Mercury: Act 1 Nouv.

    Mercury: Act 1

    Imagine Dragons

    • 3 Septembre 2021

    Après 3 ans d'absence et 47 millions d'albums vendus dans le monde et 71 milliards de streams, Imagine Dragons, le quatuor originaire de Las Vegas, fait son grand retour avec un tout nouvel opus intitulé 'Mercury : Act 1'. Cet album est porté par le single " Follow You " qui est 6ème de l'airplay général en France..
    Leur discographie fait un carton en France ! Leur premier album 'Night Vision' porté par le tube " Radioactive " est suivi de " Smoke+Mirrors " sorti en 2015. Deux ans plus tard, le groupe dévoile son troisième album studio 'Evolve' certifié double platine.
    Le groupe a déjà a son actif :
    - Singles " Believer ", " Thunder " et " Whatever It Takes " certifiés singles de diamant,
    - Single " Birds " certifié single de platine,
    - Album " Origins " certifié platine.

    Ajouter au panier
    En stock
  • IIUII

    Fink

    • 20 Août 2021

    Fink rend hommage à sa carrière grâce à un best of exclusif de reprises acoustiques de
    ses plus grands succès
    Avant une tournée européenne de 58 dates au cours du premier semestre 2022, IIUII ("It Isn't Until It Is") est une
    version unique du format "best of", un album acoustique réenregistrant et réimaginant douze titres clés des dix
    premières années de Fink. IIUII est une rétrospective, mais il concerne aussi le présent. Réenregistrer ces
    chansons avec la maturité que Fink a atteinte, c'est voir le passé à travers les leçons qu'il a enseignées, et pas
    seulement le répéter. C'était l'occasion de réécouter tous les disques, sans tenir compte des exigences
    habituelles - et de donner à chaque chanson le traitement qu'elle mérite. Et voilà Fink - ayant pris le chemin le
    moins fréquenté et prouvé que ça marchait - It Isn't Until It Is !

    Ajouter au panier
    En stock
  • Voodoo cello Nouv.

    Voodoo cello

    Imany

    • 3 Septembre 2021

    Depuis dix ans, la voix grave d'Imany séduit le public français au rythme de compositions nourries de ses inspirations Soul, Folk et Blues. Après le triomphe de ses deux premiers albums (Double Platine) et Platine), de la BO du film Sous Les Jupes des filles et des deux singles Don't Be So Shy (Diamant) et You Will Never Know (Or), Imany enchaîne les succès partout dans le monde.

    Pour son troisième album studio VOODOO CELLO, Imany choisit de réunir huit violoncelles autour d'elle pour un album de reprises qui deviennent, sans oublier leurs racines, des chansons d'Imany au service de ses convictions. Huit violoncelles, c'est une multitude de possibilités entre le grave et l'aigu : " Parfois, on a l'impression qu'ils peuvent être des cuivres ou des guitares électriques...Comme s'ils étaient hantés. " Le choix des chansons se fait vite, entre classiques qui l'habitent depuis toujours et coups de cœur plus récents : " Le principe d'une bonne cover, c'est que la chanson devient la vôtre. Je m'empare de la chanson en voix-guitare, je trouve la tonalité qui me correspond, je cherche à modifier le tempo... " Quitte à rendre plus profond un titre tout en légèreté, ou offrir de la lumière à certains titres mélancoliques, grâce à un son longuement façonné mais d'une immédiate spontanéité, brut sans être abrupt, cristallin sans être lisse. On sourit, émus ou surpris, on se surprend à groover ou à se laisser rêver...

    Ajouter au panier
    En stock
  • Chasseur d'Étoiles Nouv.

    Chasseur d'Étoiles

    Soprano

    • 3 Septembre 2021

    Armé d'une plume très personnelle, Soprano arrive à saisir son auditoire grâce à des textes et des messages tout aussi poignants que positifs et fédérateurs.
    Après son album 'Phoenix', certifié disque de Diamant près de 750 000 exemplaires écoulés, une tournée de plus de 70 dates et plus d'un million de spectateurs dont deux Stade Vélodrome à guichets fermés en octobre 2019, Soprano a annoncé la sortie prochaine de son nouvel album 'Chasseur d'étoiles' en décollant dans l'espace depuis son vaisseau Le Frégate.

    Après le single " Près des étoiles " (+12M de vues sur YouTube), premier extrait de cet album s'en est suivi le gros titre " Dingue ", installant parfaitement le concept aux inspirations des années 80 tant sur la musique que sur l'imagerie et le stylisme.

    En 2022, Soprano reprendra du service sur scène avec son 'Chasseur d'étoiles Tour' et une tournée des stades passant par Marseille, Lyon, Bordeaux, Lausanne et surtout le Stade de France à Paris - Saint-Denis.

    " Avec la pandémie, on avait levé le pied comme tout le monde. Depuis mes débuts à 14 ans, c'est la première fois que je ne fais pas de concert pendant aussi longtemps. Je me suis reconnecté à l'essentiel en profitant de mes enfants. J'ai kiffé faire de la musique à mon rythme. Je change de téléphone tous les 5 mois donc, sur le nouveau, il n'y avait pas d'emails, peu de coups de fil. J'ai pu me reposer, lire, regarder la nature, prendre le temps tout simplement " explique le rappeur de 42 ans au Parisien, évoquant avoir puisé son inspiration dans les années 80 : de "La boum" à "Stranger Things", en passant par le "Club Dorothée", "Bioman" ou encore les chansons de Jean-Jacques Goldman.
    De "La Boum" au "Roi Lion" !
    " C'est mon adolescence. Choisir cette période, c'est également faire un lien avec la jeune génération, comme celle de ma fille qui trouve toute cette culture fraîche et stylée " confie Soprano, qui a tenté de tisser une toile entre les années 80 et 2020 avec ses nouvelles chansons. En attendant la sortie de son album 'Chasseur d'étoiles', emmené par les singles "Près des étoiles", sur lequel il sample Gold, et "Dingue", l'artiste fait grimper un peu plus la pression sur ses réseaux sociaux. Alors qu'une émission spéciale "Soprano, retour dans les années 80" sera diffusée le vendredi 10 septembre sur TF1, le chanteur vient de lever le voile sur la tracklist de son disque. Et il y a évidemment des surprises ! En effet, conservant ses messages habituels et ses valeurs, le rappeur marseillais nous révèle qu'il rendra hommage au boys band New Kids on the Block avec "NKOTB", mais aussi au film "Forrest Gump" à travers le titre "Forrest", sans oublier la légende "Bruce Lee", le film culte "La boum" en clin d'oeil à Sophie Marceau, le film d'animation Disney "Le Roi Lion" ou encore aux séries AB avec "Justine & Abdelkrim" et même au film mythique de Luc Besson sur "Le grand bleu" qui sera partagé avec Mc Solaar. Il s'agira de leur première collaboration sur disque, même si les deux artistes ont déjà partagé la scène à plusieurs reprises aux Enfoirés et même quelques duos improvisés sur NRJ. Autre événement : parmi les 16 pistes de la version standard de "Chasseur d'étoiles", Soprano retrouvera Jul, SCH et son cousin Alonzo sur "Planète Mars 2021", un hommage à la scène rap de Marseille. L'édition limitée du projet renfermera deux titres supplémentaires dont "Cher Daniel", destiné à Daniel Balavoine.

    Ajouter au panier
    En stock
  • Beloved Nouv.

    Beloved

    Lubiana

    • 10 Septembre 2021

    Premier album Inclus les titres 'Self Love' et 'Mamy Nianga'
    Avec sa voix d'or, la chanteuse belgo-camerounaise tisse un fil rouge entre les mélodies ancestrales de ses origines africaines et la pop occidentale d'aujourd'hui.

    Ajouter au panier
    En stock
empty