• La plus belle des voix d'opéra !
    De grands titres célébrissimes à des découvertes personnelles, ce
    disque s’attache à parcourir plus d’un siècle d’opéra, grâce à un
    ensemble de transcriptions pour violoncelle et orchestre, de Mozart
    à Puccini en passant par Verdi, Tchaïkovski ou encore Offenbach.
    Ophélie Gaillard lève le rideau sur ses premières amours et explore
    ainsi les passions humaines à travers la voix du violoncelle, le plus
    humain des instruments.

    Ajouter au panier
    En stock
  • Ce nouveau disque de Jonas Kaufmann le voit endosser l'un des rôles de Tenors les plus prestigieux qui soit :
    Otello, dans une édition collector 2CD comprenant l'enregistrement complet de l'Opéra de Verdi. Jonas Kaufmann
    y est accompagné par l'Orchestra e Coro Accademia Nazionale Di Santa Cecilia, dirigé par Antonio Pappano,
    Federica Lombardi dans le rôle de Desdemona et Carlos Alvarez dans le rôle de Jago. Cette édition collector
    inclut un livret de 232 pages avec le libretto intégral en français, italien, anglais et allemand.
    Jonas Kaufmann est désormais LE Otello de cette génération. Cet enregistrement complet de l'Opéra Otello, le
    plus grand rôle de Ténor de Verdi, a été réalisé dans des conditions optimales. Ce projet est un aboutissement
    /> dans le parcours de Jonas Kaufmann pour devenir l'un des représentants clé de ce rôle légendaire. C'est en
    interprêtant le rôle secondaire de Cassio dans la production d'Otello de l'Opéra Lyrique de Chicago en 2001 que
    Kaufmann s'est fasciné pour le rôle principal, l'amenant ensuite à enregistré deux airs d'Otello dans son album
    Verdi de 2013. Ont suivi en 2017 ses débuts comme Otello sur les planches du Royal Opera House à Londres,
    sous la baguette du chef Antonio Pappano, donnant lieu à une performance qui avait récolté les louanges de la
    presse : «Le grand ténor allemand
    a triomphé sur la scène de Covent Garden, à Londres, dans le rôle exigeant de l'opéra de Verdi» (Le Monde),
    «Royal Opera House : Le premier Otello triomphal de Jonas Kaufmann» (Diapason), « [...] l'incandescent Otello
    de Jonas Kaufmann en impose d'emblée, l'Esultate est triomphal, l'autorité certaine» (Olyrix.com)

    Ajouter au panier
    En stock
  • Verdi

    Ludovic Tézier

    Ludovic Tézier, l'un des plus éminents barytons de sa génération, sort son premier album solo qu’il dédie à l'oeuvre de Giuseppe Verdi, et sur lequel il est accompagné par l’Orchestre du Teatro Comunale de Bologne dirigé par Frédéric Chaslin.

    En créant 28 oeuvres opératique, c’est un demi-siècle d'Histoire de l'opéra qu’a écrit Verdi. La sélection très personnelle du répertoire par Ludovic Tezier reflète ces cinquante années de création. Le baryton a ainsi rassemblé certaines des pièces composées lors de ce que Verdi lui-même décrivait comme ses "années de galères", comme ceux de Nabucco (1842) et Ernani (1844) (qui fut sa première collaboration avec le librettiste Francesco Maria Piave, l’une des figures clé de sa vie). On y trouve également des airs de ses trois opéras majeurs, ceux qui lui ont valu une renommée mondiale : Rigoletto (1851), Il trovatore (1853) et La traviata (1853). Enfin, on se délecte des extraits des derniers chefs-d'oeuvre du maître que sont Otello (1887) et Falstaff (1893).

    Ludovic Tezier est un régulier des plus grandes salles d’Opéra mondiales, du Metropolitan Opera de New York en passant par l’Opera National de Paris, le Staatsoper de Vienne, le Deutsche Oper de Berlin, La Scala de Milan ou encore le Royal Opera House Covent Garden de Londres.

    Ajouter au panier
    En stock
  • Je n'aime pas le classique - la série des compositeurs
    Depuis 12 ans, un concept qui a vendu plus d'un million et demi de disques en France, continue à vendre plus de 25.000 albums par an et faire les beaux jours des OP mid en physique, ainsi que des top digitaux et des playlists.

    Les compositeurs: une thématique pas encore explorée par la série, mais avec toutes ses raisons d'être, à la fois en PC de lancement, en opérations, et après en synthèses idéales dans les rayons alphabétiques.

    12 albums, qui proposent pour chaque compositeur célèbre, un parcours idéal, très grand public et défendu par des artistes récents, de premier plan.

    Un ton toujours légèrement décalé.

    /> Un format CD simple en digipack, qui permet de proposer d'emblée un PPD à 4,16HT (SY114), monter des opérations multibuy et intégrer les sélections mid.

  • The Verdi album

    Jonas Kaufmann

    Avec sa verve unique, Kaufmann célèbre ici le bicentenaire de Verdi avec un album exclusivement consacré à ses plus grands airs de ténor. Dans ce répertoire mythique qui combine à la perfection le folklore italien et sa grande culture de l'opéra classique, le chanteur munichois excelle de virtuosité mais surtout de sincérité.

    Ajouter au panier
    En stock
  • Decca Classics présente le second album de la jeune virtuose soprano Lise Davidsen. 'Beethoven · Wagner · Verdi', est un programme dédié aux grandes héroïnes des opéras du répertoire italien et allemand.
    Lise Davidsen y interprète avec brio La forza del destino, Ave Maria de Verdi, Medea de Cherubini et Cavalleria Rusticana de Mascagni. Ce programme est complété par son interprétation de Fidelio et des Wesendonck-Lieder de Wagner. Accompagnée sur cet enregistrement par le London Philharmonic Orchestra, dirigé par Sir Mark Elder.

    'Une voix unique de sa génération' - Opera Magazine
    'Un des plus grands talents à avoir émergé de ces dernières années, voire décennies.' - Gramophone Magazine

    Ajouter au panier
    En stock
  • Verdi : Nabucco Nouv.

    En hommage au célèbre chef d’orchestre Giuseppe Sinopoli, qui aurait eu 75 ans cette année, Deutsche Grammophon réédite son enregistrement plébiscité de l’opéra 'Nabucco' sous un nouveau packaging.
    Chef-d’oeuvre de Verdi, avec le choeur et orchestre du Deutsche Oper Berlin, Piero Cappuccilli, Plácido Domingo, Evgeny Nesterenko, Ghena Dimitrova, Lucia Valentini Terrani, Lucia Popp, Volker Horn et Kurt Rydl.

    Ajouter au panier
    En stock
  • Une spectaculaire version de la Messe de Requiem de Verdi, avec le Choeur et l'Orchestre Symphonique de Londres sous la direction d'un Gianandrea Noseda survolté et inspiré, digne d'un Toscanini.

  • Requiem

    Jonas Kaufmann

    • DECCA
    • 26 Août 2013

    JONAS KAUFMANN ET DANIEL BARENBOIM UNISSENT LEURS FORCES POUR UN REQUIEM EXCEPTIONNEL :
    En 1874, Giuseppe Verdi présentait sa Messa de requiem au Teatro alla Scala de Milan.
    En 2012, sur la même scène, Daniel Barenboim dirige ce chef d'oeuvre, pour son premier enregistrement en tant que directeur musical de l'opéra milanais.
    Cette version réunit un casting idéal, avec l'incontournable ténor allemand Jonas Kaufmann, mais aussi la soprano Anja Harteros, la mezzo-soprano Elina Garanca et la basse René Pape.
    La direction de Daniel Barenboim souligne les contrastes et la puissance de l'oeuvre, tandis que le choeur de l'Orchestre de la Scala et les solistes livrent une prestation exceptionnelle, encensée par les critiques.
    Elina Garanča est "envoûtante", Anja Harteros "fait du mouvement final la plus sublime des scènes de mort" (The Times). Quant à Jonas Kaufmann, "son timbre chaud et velouté le rend exceptionnel dans Verdi. Le talent de Kaufmann prouve que [.] les stars d'aujourd'hui peuvent s'approprier son oeuvre avec autorité" (The Telegraph).

  • The Verdi album

    Sonya Yoncheva

    Voici donc après «Paris mon amour» (Diapason d'Or 2015), le «Stabat Mater» de Pergolèse et un récital «Handel», le 4e enregistrement de la soprano bulgare Sonya Yoncheva. Elle a triomphé tout récemment à Paris et de manière retentissante : aux côtés de Jonas Kaufmann dans le «Don Carlos» de Verdi, puis dans «La Bohème» de Puccini en décembre, où elle chante le rôle principal «Mimi». On sait combien la France réserve un accueil tout particulièrement chaleureux à celle qui parle notre langue couramment et a débuté ici en 2007, au «Jardin des voix» de William Christie. Sont venues ensuite «Lucia» de Donizetti (déjà à Bastille), «Iolanta» de Tchaikovsky (au Palais Garnier), et le Festival de Radio-France à Montpellier, où elle a révélé en version de concert «Seberia», du grand compositeur vériste Umberto Giordano (1867-1948) : «Sonya Yoncheva illumine Giordano... la détermination, la beauté et le moelleux du timbre, les aigus cinglants, le souffle infini qui mettent tout (le monde) à genoux». Invitée spéciale en ouverture des «Victoires de la Musique 2017», elle a touché plus d'1,5 millions de téléspectateurs lors de son passage dans l'émission musicale la plus populaire de la télévision française. On peut donc l'entendre ici dans le grand répertoire Verdi, où alternent les plus célèbres pages du «Trouvère», d' «Otello», de «Don Carlo» ou de «La Force du Destin», avec celles tout aussi belles d' «Attila», de «Simon Boccanegra» ou de «Nabucco».

  • Reflet des représentations parisiennes au Châtelet en 1996 et véritable rareté discographique, ce Don Carlos revient à la version originale française de l'opéra créée à l'Opéra de Paris en 1867. On avait réuni sur la même scène un casting de rêve avec rien moins que Karita Mattila, Waltraud Meier, José Van Dam, Thomas Hampson et Roberto Alagna. Alagna est un infant incroyable vocalement tout comme Hampson en Posa. Van Dam donne à Philippe II une austérité et une noirceur toutes hispaniques. Antonio Pappano conduit l'Orchestre de Paris avec maestria et mène son équipe vers des sommets dramatiques.

  • Messa da requiem

    Lorin Maazel

    Probablement le dernier enregistrement live de Lorin Maazel, avant sa disparition soudaine en juillet 2014.
    Cet enregistrement date de février 2014, et porte aujourd'hui une valeur quasi testamentaire ; un quatuor vocal exemplaire est réuni devant l'Orchestre Philharmonique de Munich, pour l'exécution de ce grand chef-d'oeuvre de la musique sacrée, que Lorin Maazel a souvent dirigé mais dont il n'existe, curieusement, pas d'enregistrement jusque-là.

    Celui-ci marquera l'ultime accomplissement de la carrière extraordinaire d'un des plus grands chefs d'orchestre de sa génération.

  • Nabucco

    Maria Callas

  • Macbeth

    Maria Callas

  • Aida

    Maria Callas

  • Verdi

    Joseph Calleja

    • DECCA
    • 2 Février 2018

    Verdi accompagne Joseph Calleja depuis le tout début de sa carrière. Il a effectué ses débuts dans le rôle de Macduff (Macbeth) alors qu'il n'avait que 19 ans. Deux décennies d'expérience plus tard, il consacre son album au compositeur dont son âge, 40 ans, fait de lui l'interprète idéal de ces héros tourmentés. Les rôles que Calleja a choisi de chanter ici ne font pas partie de ceux qu'il a déjà chantés au théâtre, mais nous pouvons nous attendre à le voir les aborder au fil des dix années à venir. Dans cet album, il convit la soprano Angela Gheorghiu sur deux airs et le baryton Vittorio Vitelli sur trois. Ils sont accompagnés par Orquestra de la Comunitat Valenciana sous la direction de Ramón Tebar.

  • Aida

    Erich Leinsdorf

  • Ajouter au panier
    En stock
empty