• Sommets de l'art mozartien
    Isabelle Faust et Alexander Melnikov font revivre sur instruments
    d'époque ces « sonates pour clavier avec accompagnement de
    violon », une tradition que Mozart a su renouveler de l'intérieur,
    ouvrant la voie à un Beethoven, un Schubert ou un Schumann. Le
    premier volume a reçu de nombreux éloges : « Un disque à écouter
    en boucle, en attendant avec impatience le prochain. » (CHOC de
    Classica).

    Ajouter au panier
    En stock
  • La plus belle des voix d'opéra !
    De grands titres célébrissimes à des découvertes personnelles, ce
    disque s’attache à parcourir plus d’un siècle d’opéra, grâce à un
    ensemble de transcriptions pour violoncelle et orchestre, de Mozart
    à Puccini en passant par Verdi, Tchaïkovski ou encore Offenbach.
    Ophélie Gaillard lève le rideau sur ses premières amours et explore
    ainsi les passions humaines à travers la voix du violoncelle, le plus
    humain des instruments.

    Ajouter au panier
    En stock
  • Connaissez-vous Judith ? Pour libérer son peuple et sa cité assiégée par les Assyriens, cette jeune veuve mue par une foi inébranlable pénètre le camp ennemi, trompe le général Holopherne et l'assassine, après l'avoir séduit. Premier et seul oratorio achevé de Mozart,
    Betulia liberata met au jour la force dramatique du compositeur, alors âgé de quinze ans : on y voit éclore son génie, et y devine la destinée hors du commun.

    Ajouter au panier
    En stock
  • Sonates k331, 332 et 333

    Anne Queffélec

    • MIRARE
    • 6 Septembre 2019

    Les grandes sonates de Mozart
    « Il y a dans la musique quelque chose d'ineffable et d'intime.
    Aussi passe t'elle près de nous semblable à l'image d'un paradis
    familier quoique éternellement inaccessible. Elle est pour nous
    parfaitement intelligible et tout à fait inexplicable. » Ces mots de
    Schopenhauer évoquent pour moi le mystère ramené à l'essentiel
    qui habite les oeuvres pour piano solo de Mozart, ainsi les sonates
    soeurs K.331,332,333, à la fois proches et autres, baignées de
    lumière, de liberté, de joie, de nostalgie. Mais quand Mozart dit
    adieu, il le dit en allemand: « Lebewohl » qui signifie « Vis bien »...

  • Bach Mozart folle journée 2021 Nouv.

    La Compilation Officielle de La Folle Journée de
    Nantes 2021 !
    Le Festival de La Folle Journée de Nantes, édition 2021, sera
    consacré à la musique de Bach et de Mozart ! Autant dire que ce
    sera un festival de couleurs, avec au programme avec des oeuvres
    célèbres et rares, des pièces dans tous les formats, du solo à
    l’orchestre en passant par la musique de chambre pour les deux
    compositeurs. De Carlos Mena à Zhu Xiao Mei, du Ricercar
    Consort à la Sinfonia Varsovia, d’Augustin Dumay à Hugo Reyne,
    c’est une très riche palette d’artistes qui figure sur cette
    compilation unique, témoignage discographique désormais
    traditionnel du plus grand festival de musique classique européen.

    Ajouter au panier
    En stock
  • Cet enregistrement de quatuors de flûtes de Mozart est le résultat d'une rencontre fructueuse entre la grande flûtiste Juliette Hurel et le Quatuor Voce, nommé Rising Stars pour la saison 2013-14 par l'European Chamber Hall Organization (ECHO).
    Composées à Mannheim à la fin des années 1770, les K285 / 285a sont imprégnées du style concertant et galant caractéristique des goûts de la Cour de Mannheim de l'époque.
    Certains quatuors seront composés plus tard, à Munich en 1781 (K285b) et à Vienne en 1786-7 (le jovial K298), oeuvre dans laquelle chaque mouvement reprend un air familier, que Mozart varie alors ou parodie.

    Ajouter au panier
    En stock
  • Mozart en triptyque
    Après les multiples succès remportés par leurs précédents
    enregistrements consacrés à C. P. E. Bach et Haydn, les
    musiciens de l'Ensemble Resonanz de Hambourg poursuivent, sur
    instruments modernes l'exploration des trois dernières symphonies
    de Mozart, dont il convient généralement de dire qu'"on ne les
    présente plus". Et pourtant ! Riccardo Minasi fait bien davantage
    que les présenter : il nous les représente. La dimension rhétorique,
    si ce n'est théâtrale, de la fameuse trilogie apparaît ici en pleine
    lumière et c'est irrésistible.

  • La célèbre chef d'orchestre Laurence Equilbey, créatrice de l'ensemble vocal Accentus en 1991, du Jeune Choeur de Paris en 1995, et de l'Insula Orchestra en 2012, rejoint le label Erato avec ce premier album consacré à deux chefs-d'oeuvre de la musique sacrée de Mozart : la Messe du Couronnement et Les Vêpres Solennelles d'un Confesseur.

    Ajouter au panier
    En stock
  • Au diapason de Shani Diluka !
    Shani Diluka explore dans son nouvel album la relation spirituelle
    voire filiale encore peu connue entre CPE Bach et WA Mozart. Sur
    une copie moderne du Walter 1790, piano préféré de Mozart,
    l'artiste nous offre une lecture inédite des oeuvres des deux
    compositeurs. Elle approfondit notamment une problématique
    propre à l'époque classique, celle du diapason et des
    tempéraments et en révèle les plus infimes secrets au travers
    d'une interprétation éclairée et virtuose, accompagnée par
    l'Orchestre de chambre de Paris et Ben Glassberg à la direction.

  • Un conte musical drôle et tendre qui retrace la vie d'un virtuose, un brin décalé, devenu un musicien génial :
    Wolfgang Amadeus Mozart. Poétique et plein d'humour, l'histoire du compositeur est racontée par l'excellent
    François Morel, illustrée par des extraits musicaux incontournables.

    Ajouter au panier
    En stock
  • Si les images ont le pouvoir de restituer
    fidèlement la trace du passé, Gottfried von
    der Golz et le Freiburger Barockorchester
    nous prouvent avec cet enregistrement que
    la musique dissimule elle aussi la mémoire
    en son sein.
    Rarement jouées, les symphonies de jeunesse
    de Mozart portent en elles la précieuse
    réminiscence de Mozart enfant, et le noyau
    de son style. Le Freiburger Barockorchester
    complète ainsi avec ce disque le portrait du
    génie autrichien, dont on retrouve ici la trace
    des influences des années d'apprentissage,
    l'esquisse de ses goûts (à commencer par
    la tonalité de sol mineur, perceptible dans
    la Symphonie K. 22), mais surtout le germe
    exceptionnel de son oeuvre alors en devenir
    : on y trouve même une innocente citation
    de l'air « Non più andrai » des Noces de Figaro
    (Première Contredanse) !
    L'orchestre, dirigé par la main savante de
    Gottfried von der Goltz livre ici la dernière
    pièce du puzzle mozartien.

    Ajouter au panier
    En stock
  • Momo Kodama nous présente le concerto de piano que Toshio Hosokawa a écrit spécifiquement pour elle, le scintillant Lotus under the moonlight.
    Composé en 2006, Lotus est un hommage à Wolfgang Amadeus Mozart. On y trouve en effet tout un réseau d’échos lointains avec le fameux Concerto. No 23 en La Majeur de Mozart, oeuvre couplée ici dans une version en concert enregistrée au Japon, avec le grand Maestro Seiji Ozawa à la tête du Mito Chamber Orchestra.

    Ajouter au panier
    En stock
  • The Weber sisters

    Sabine Devieilhe

    Version cristal du nouvel opus de Sabine Devieilhe.

  • Une version inédite du Requiem en première mondiale !
    1791 : année chargée pour Mozart qui, lorsqu'on lui commande
    un requiem, travaille déjà sur La Flûte enchantée et doit
    bientôt livrer La Clémence de Titus. On connait la suite : la
    commande remise à plus tard, l'épuisement jusqu'à la mort,
    une oeuvre laissée inachevée et dont la complétion, après
    plusieurs sollicitations auprès de différents compositeurs,
    reviendra à Süssmayr. Cette version s'est imposée peu à peu
    comme la plus proche des intentions de Mozart mais n'est pas
    exempte de défauts d'écriture ou d'orchestration. En 2016, un
    jeune compositeur français, Pierre-Henri Dutron, a convaincu
    René Jacobs de produire son propre réaménagement du
    Requiem complété par Süssmayr. Créé avec grand succès
    lors de cinq concerts européens en novembre 2016, cette
    révision fait l'objet de son premier enregistrement studio, en
    exclusivité pour harmonia mundi.

  • Connu pour sa direction énergique et remarquée
    depuis le clavecin, le jeune et étonnant Maxim
    Emelyanychev, chef d'orchestre depuis l'âge de
    12 ans, est aussi un soliste accompli, titulaire
    de nombreux prix internationaux - dont le
    Masque d'or, prestigieuse récompense russe,
    pour sa participation aux Noces de Figaro par
    Teodor Currentzis.
    Pour ce premier disque en solo, c'est à nouveau
    Mozart qu'il grave. Les fameuses Sonates n°14,
    16 et 18 (K.457, 545 et 576) ici enregistrées
    - introduites par une Fantaisie au discours
    grave - témoignent de la maturité d'un langage
    mozartien dans sa dernière manière, aux
    accents pré-beethovéniens.
    Maxim Emelyanychev déploie au pianoforte
    un phrasé agile et clair, et tisse une dramaturgie
    marquée tant par sa puissance expressive
    que par la délicatesse de ses ornementations.
    La vitalité, le talent de ce musicien surdoué
    évoquent spontanément la figure d'un Mozart
    ébouriffé et génial, comme croqué par Milos
    Forman dans Amadeus.

  • "À en croire cet enregistrement du Trio K. 442 dans la version de Robert Levin, comme l’interprétation du K. 496, les trois musiciens rangent mani-festement ces deux oeuvres dans le catalogue sérieux de Mozart et non dans celui du divertissement domestique. Le piano travaille l’articulation et les oppositions, le violon joue de l’ambiguïté, le violoncelle, il est vrai encore un peu au second plan, donne de la voix. À une complicité polie, volon-tiers salonnarde, le trio Hilary Hahn, Alain Meunier et Robert Levin préfère, tout en conservant un même cap, faire saillir les angles, soutenir les contrastes, relancer sans cesse le discours : en attestent le développement du premier mouvement du Trio K. 496 signalé par un unisson fortis-simo (mesure 79, à 4’56), les questions-réponses en triples croches du piano et du violon dans l’Andante, les six varia-tions clairement différenciées du finale ou les échappées du Menuet du Trio K. 442. Ces deux parutions célèbrent avec éclat l’union entre musicologie et musique, entre savoir et improvisation, entre maîtrise et liberté." Philippe Venturini

    Ajouter au panier
    En stock
  • Son choix du répertoire nous emmène aux sources des premières oeuvres du piano moderne, à mi-chemin entre le clavecin flamboyant de Couperin et le piano symphonique de Beethoven, les oeuvres de Scarlatti, Haydn et Mozart forment plus qu'un simple assemblage de circonstance : une trilogie féconde et sensible qui impose à l'auditeur son lignage comme une évidence.
    Après des années d'apprentissage, d'expériences et de réflexions, ce premier enregistrement est pour la pianiste Alexandra Lescure une étape personnelle et pianistique importante. Le choix du programme s'est imposé comme une évidence dans son cheminement. Dans cet album, elle recherche l'immersion dans la matière sonore, là où chaque intervalle façonne une architecture organique, là où l'on se trouve devant un présent absolu qui tend à rejoindre une grâce spirituelle. Mûrement réfléchi, cet album est avant tout le reflet d'un tempérament, celui d'une pianiste engagée, qui a façonné son interprétation au gré de ses rencontres depuis plus de vingt ans, auprès des plus grands artistes d'ici et d'ailleurs : Jean-Marc Luisada, Michel Bourdoncle, Bruno Rigutto, Jacques Rouvier, Konstantin Lifchitz, Bernard d'Ascoli et Prisca Benoît.

    " Le timbre est riche, cristallin, une pure merveille d'un point expressif. " --- LA MARSEILLAISE ---

    " Le toucher de la pianiste parvient au quasi-frissonnement de la note. " --- Rmt News International ---

    Premier album / enregistrement Août 2019.

  • Mozart : Cosi fan tutte Nouv.

    LE CHEF-D'OEUVRE DE MOZART CAPTÉ EN AO?T 2020 AU PRESTIGIEUX FESTIVAL DE SALZBOURG QUI FÊTAIT SON 100È ANNIVERSAIRE. UNE DISTRIBUTION PRESTIGIEUSE : ELSA DREISIG, MARIANNE CREBASSA, LEA DESANDRE...JOANA MALLWITZ, PREMIÈRE CHEFFE À DIRIGER LE PHILHARMONIQUE DE VIENNE DANS UNE PRODUCTION À SALZBOURG LE DVD CLASSIQUE DE L'ANNÉE !
    À l'été 2020, le prestigieux Festival de Salzbourg célébrait son 100e anniversaire avec le Così fan tutte de Mozart dans une production entièrement conçue dans des conditions exceptionnelles dues à la pandémie. Créé en quelques semaines par une équipe dirigée par le metteur en scène Christof Loy et Joana Mallwitz, première cheffe à diriger le Philharmonique de Vienne dans une production à Salzbourg. On retrouve dans ce DVD une distribution des plus brillantes : Elsa Dreisig (Fiordiligi), Marianne Crebassa (Dorabella), Lea Desandre (Despina), André Schuen (Guglielmo), Bogdan Volkov (Ferrando) et Johannes Martin Kränzle (Don Alfonso). " Le meilleur Mozart de Salzbourg depuis des décennies. " --- DIE WELT ---.
    " Le casting féminin est exceptionnel. Première Loge La pure beauté musicale est défendue ici avec ferveur (les voix françaises sont à l'honneur !)" --- ALTAMUSICA ---.
    Mozart en sort même grandi, radieux, porté par des interprètes sidérants de justesse, animés par le plaisir de chanter ensemble.--- THE ARTCHEMISTS ---.
    Ce Cosi a enthousiasmé le public. --- WANDERER ---.
    Enregistré en direct, le 2 août 2020 au Grand Théâtre du Festival de Salzbourg.
    NTSC: Chant: Italien --- Sous-titres: Français, Anglais. Allemand. --- Durée: 2h 26 minutes.

    Ajouter au panier
    En stock
  • Mozart L'Egyptien /Vol.1

    Milon Natvhev

    Ajouter au panier
    En stock
  • « Grâce à Mozart nous pouvons danser. Sans lui, nous devrions marcher. »

    Dans ce second volume consacré à Mozart, le
    pianiste Menahem Pressler insuffle une sérénité et
    une tendresse rarement atteinte dans ce répertoire.
    Il étire le temps, s'autorise une immersion sonore
    où priment la variété de couleurs, l'attention
    aux changements harmoniques, le galbe de
    chaque phrase. Il nous emporte dans un voyage
    enveloppant, nourri par une vie consacrée à chercher
    l'essence de la musique.
    Une leçon de vie par un jeune homme de 93 ans !

  • Un disque à part dans la discographie de Mozart !
    Entre L'Enlèvement au sérail et l'avènement de la célèbre "trilogie
    Da Ponte", Mozart se plonge frénétiquement dans la recherche du
    bon livret, capable d'emmener le spectateur vers des terres encore
    inexplorées où théâtre et psychologie des personnages seront
    sublimés par la musique... Dans les années 1782-86 s'élabore
    ainsi un véritable laboratoire mozartien autour de la musique
    dramatique : une matière musicale formée d'airs de concert,
    d'esquisses, d'exercices de style comme le canon... ici
    magistralement organisée en un dramma giocoso imaginaire en
    trois scènes, chacun annonçant à sa manière l'un des sommets à
    venir : Figaro, Don Giovanni, Così...

  • Die zauberflöte

    Alain Lombard, Kiri Te Kanawa

    • DECCA
    • 20 Novembre 2020

    Alain Lombard directeur musical de l’Orchestre philharmonique de Strasbourg et de l’Opéra du Rhin dans les années 1970, il a enregistré des oeuvres majeures du répertoire avec l’orchestre. Il a réalisé pour Barclay, en 1978, l’enregistrement intégral de la Flûte enchantée de Mozart. Un véritable joyau, à en juger par la distribution exceptionnelle réunie pour l’occasion : Kiri Te Kanawa, Peter Hofmann, Edita Gruberova, Kathleen Battle, Kurt Moll et Jose Van Dam.

    Ajouter au panier
    En stock
empty