• Le chanteur

    Roberto Alagna

    Évènement : Roberto Alagna revient au studio
    pour célébrer la grande chanson française !

    Pour la première fois de sa carrière, Roberto Alagna consacre un album tout entier à la grande et belle chanson française. Passionné des musiques du monde, l'artiste nous offre
    cette fois une véritable déclaration d'amour au patrimoine musical français :
    « Le Chanteur » nous le fait découvrir différemment, à travers toute la richesse des genres et des diverses influences étrangères qui ont forgé l'identité de ce répertoire.

    Par une réalisation très personnelle - entre swing, jazz, jazz manouche, lamento, valse ou tango - l'album transmet aussi toute la passion du ténor pour les musiques de caractère, pleines de vitalité et de sentiments. Une formidable ode aux inoubliables mélodies que nous connaissons et avons tous fredonnées, ainsi qu'à leurs illustres interprètes et compositeurs !

    Un disque comme une fête, où l'on retrouve entre autres "La Chanson des vieux amants", "Padam, Padam", "Les feuilles mortes", "C'est un mauvais garçon", "Mon pot' le gitan", "Nuages", "Adieu mon pays", "Domino"... Un bijou !

    "C'est la première fois que je réalise un album entièrement dédié à la chanson française [...] avec une nuance. En filigrane dans ce répertoire, j'ai voulu mettre en lumière toute la richesse des genres et des influences musicales plus ou moins lointaines, qui font
    désormais partie intégrante de l'identité et du patrimoine musical français [...] Cette incursion hors de mon répertoire habituel lyrique et classique, dans un genre où l'on m'attend sans doute moins, a une saveur particulière. [...] C'est en tout cas un disque dans lequel j'espère que le public pourra percevoir l'infini plaisir que j'ai à traverser les styles, à faire découvrir, grâce et par mon instrument qui est la voix, ma passion et mon amour de la musique et à les partager avec le plus grand nombre." Roberto Alagna

    Ajouter au panier
    En stock
  • Le plus grand événement mondial de musique classique, à nouveau disponible en CD
    quelques jours après sa diffusion ! Mélange de tradition et de modernité, l’édition 2021
    du Concert du Nouvel An accueille à nouveau Riccardo Muti pour diriger l’un des plus
    grands orchestres au monde, le Philharmonique de Vienne.
    Une fois de plus, le concert sera diffusé en direct sur France 2 , le 1er Janvier à 11h.
    Avec plus de 3 millions de téléspectateurs en France chaque année (et 50 millions
    dans le monde), Le Concert du Nouvel An est l’un des plus gros évènements classiques de la planète, et l’un des plus fédérateurs avec son message de fête, d’unité et
    de paix.

    Ajouter au panier
    En stock
  • Labyrinth

    Khatia Buniatishvili

    Sony Classical sortira le très attendu 'Labyrinth' le 9 octobre 2020. Reflétant bien le caractère libre et passionné de la virtuose, 'Labyrinthe' proposera une sélection de magnifiques et envoutantes oeuvres pour piano d'une grande variété de compositeurs allant de Bach à Vivaldi, de Scarlatti à Chopin en passant par Brahms, Satie, Glass, Ligeti ou encore Gainsbourg.

    'Labyrinth' a été enregistré dans La Grande Salle Pierre Boulez de la Philharmonie de Paris.

    Ajouter au panier
    En stock
  • Selige Stunde

    Jonas Kaufmann

    "Un mal pour un bien!" Contraint forcé d'annuler ou de reporter ses concerts à cause du COVID et de rester chez lui, Jonas Kaufmann a profité du confinement pour enregistrer un merveilleux album de Lieders avec son ami et pianiste de longue date Helmut Deutsch. "Selige Stunde", qui peut se traduire par "L'Heure bénie" est le premier récital d'une série d'enregistrements réalisés par Jonas durant la crise du Corona. Cet album offre un son intimiste et chaleureux et couvre les plus éminents compositeurs de lieders, de Schubert à Brahms en passant par Mozart et Schumann, mais aussi Strauss, Mahler ou bien encore Liszt.

    Ajouter au panier
    En stock
  • Le tigre

    Camille Bertault

    Son dernier album «Pas de géant» sorti chez Sony il y a deux ans
    avait reçu un accueil critique dythirrambique, Camille Bertault récidive avec son nouvel opus intitulé Le tigre.
    Le tigre : sauvage, puissant, effrayant parfois, mais comme tout félin
    qui se respecte, joueur et facétieux. Chanteuse et musicienne aux
    nombreuses facettes, Camille Bertault rugit une nouvelle fois en
    proposant un album aussi ecléctique qu'envoutant, entre chansons
    émouvantes («There is a Bird», «Je vieillis», «Le Tigre»...) et titres
    au groove implacable «Todolist», «Ma Muse», Le Tube»...). Parfaitement accompagnée par un casting de pointures (Jacky Terrasson au
    piano, Minino Garay aux percussions, Christophe « Disco » Minck à
    la contrebasse, Donald Kontomanou aux drums, Stéphane Guillaume
    aux saxophone et clarinettes, le tout produit par Michael Leonhart
    qui apparaît également à la trompette et au bugle), Camille Bertault
    prend véritablement son envol avec «Le tigre».

    Ajouter au panier
    En stock
  • Films Nouv.

    Films

    Thibault Cauvin

    « Films », c’est le grand retour du prodige de la guitare Thibault Cauvin, qui reprend de manière très personnelle les plus grandes musiques de films !

    Fort de 36 prix internationaux - faisant de lui le guitariste le plus récompensé à ce jour - le talentueux Thibault Cauvin nous dévoile son tout dernier album. Pour ce nouvel opus, sobrement intitulé « Films », l’artiste nous propose de (re)découvrir les plus beaux thèmes de certains des grands chefs d’oeuvre du cinéma dans une sélection personnelle, brillante et éclectique.

    « Le cinéma a toujours fait partie de moi. Maintenant, enfin, je me plonge dedans, à ma propre façon, avec ma guitare » déclare le guitariste. Avec une dextérité incroyable, Thibault Cauvin s’approprie en effet les grands classiques du cinéma, anciens comme récents, et leur redonne vie à travers des interprétations plus virtuoses les unes que les autres. La sélection opérée par Thibault Cauvin témoigne parfaitement de son intention : insuffler des émotions fortes, où souvenirs chaleureux et belles découvertes parviennent à l’auditeur à l’écoute de chacun des morceaux.

    Ce nouvel album comporte ainsi pas moins de 18 interprétations de thèmes cultes. Pour le titre d’ouverture, Thibault Cauvin nous laisse entrevoir une version très personnelle du tube Mystery of Love (tiré du célèbre film "Call Me By Your Name"), où diverses couches et loops de guitares viennent redessiner l’oeuvre de base. Du poétique The Name of Life (thème principal du "Voyage de Chihiro") au très connu City of Stars ("La la Land") en passant par le magnifique Yumeji’s Theme ("In the Mood for Love"), Thibault Cauvin nous dresse un large répertoire, riche et intimiste, des oeuvres qui ont marqué sa vie à différentes époques et pour différentes raisons.

    Plus encore, le guitariste s’est entouré d’invités de choix pour l’accompagner dans ce tour du monde du grand écran, à savoir la jeune actrice montante Nadia Tereszkiewicz pour La Chanson d’Hélène (tiré du film culte "Les Choses de la Vie"), mais aussi la brillante trompettiste Lucienne Renaudin Vary dans Générique ("Ascenseur pour l’échafaud") et Cockeye’s Song ("Once Upon a Time in America").

    « Ma guitare est instrument unique qui permet une addition d’effets, de couleurs, de sons et d’artifice, ce qui offre un champs infini d’inspiration... presque un nouveau monde » - Thibault Cauvin.

    Ajouter au panier
    En stock
  • Kind of blue

    Miles Davis

    Ajouter au panier
    En stock
  • Encounter

    Igor Levit

    Retrouvez le nouvel album du pianiste Germano-Russe Igor Levit.

    Ajouter au panier
    En stock
  • Aujourd’hui encore, la musique de Jean-Sébastien Bach continue de résonner et d’inspirer de nouvelles générations d’artistes. Bien au-delà de l’âge baroque, religieux, qui l’a vue naître, loin du clavecin, des chorals ou de l’orgue pour lesquels elle fut composée, elle se laisse réinventer. Bach Mirror, le second album de Vassilena Serafimova et de Thomas Enhco, en donne une nouvelle preuve miroitante. Cette suite de treize éclats s’inspire en toute liberté de la musique du compositeur d’Allemagne Centrale, comme autant de jeux de miroir avec les compositions originales : aux reflets éclatés, inversés, troubles ou démultipliés. Dans « Avalanche », sur laquelle s’ouvre le disque, on reconnaît l’inspiration du Prélude n°2 du livre 1 du Clavier bien tempéré tandis que « Cantata » naît de la douce aria « Sheep may safely gaze », mais s’en éloigne dans un miroitement nouveau. « Silence » n’est pas une simple transposition mais semble provenir d’un autre monde, qui connaît Satie et Debussy, l’art des soupirs et les jeux d’eaux. D’un motif, d’une harmonie, d’une humeur, Thomas Enhco et Vassilena Serafimova tirent des créations nouvelles où le son chaud et rond du marimba danse avec celui, cristallin, du piano. Pour ces musiciens polyvalents férus de percussions et de syncopes, la musique de Jean-Sébastien Bach n’est pas que contrepoints et architecture, c’est un souffle rythmique : Bach Mirror, de bout en bout, est porté par des tempi allègres, virtuoses et vivifiants. Et par deux musiciens qui s’amusent comme des enfants sautent dans les flaques : pour le plaisir de regarder les nuages et le ciel changer dans les reflets. Et quand tout s’arrête, presque par surprise, on reste suspendu, un peu étourdi au bord d’un abîme, loin, très loin d’un simple hommage.

    Un disque Sony Classical.

    Ajouter au panier
    En stock
  • Parmi les artistes les plus très actifs pendant le confinement, Thibault Cauvin a été sans nul doute l'un des plus visibles. Le guitariste classique français a même créé un véritable buzz sur le web grâce à son #BrouwerChallenge qui a été repris par de nombreux médias mondiaux, dont Le Figaro en France. L'idée : jouer chaque jour une composition du guitariste cubain culte Leo Brouwer et challenger deux artistes de les reprendre. Grâce à ces reprises de pièces courtes et mélodiques devenues virales, ce Challenge a eu un impact très fort dans le monde de la musique.

    Cet album regroupe les 30 compositions de ce challenge ainsi que 3 titres bonus inédits, composés par Leo Brouwer spécialement pour Thibault.
    />

    Ajouter au panier
    En stock
  • Lang Lang at the movies

    Lang Lang

    Ajouter au panier
    En stock
  • Grand admirateur de Ravel, Bartók, d’Oasis et Tame Impala, diplômé du Conservatoire, fin connaisseur des claviers électroniques et batteur, le jeune pianiste Alban Claudin a de nombreuses cordes à son arc. Ce jeune et talentueux artiste a signé des musiques de documentaires et de courts-métrages, collaboré avec des marques de prestige (Louis Vuitton, Chanel, Van Cleef & Arpels...) tandis que les plus fins connaisseurs de la jeune scène française l’ont déjà certainement remarqué aux côtés de La Féline, Voyou ou Yelle dont il a remixé « Je t’aime encore », et bien sûr auprès de Clara Luciani à la direction musicale et aux claviers.

    Alban a pendant longtemps travaillé depuis son studio improvisé dans la maison de son enfance, écrivant de nombreuses pièces pour son instrument de prédilection, le piano, mais aussi pour orchestre avant de décider d’envisager la réalisation d’un album. Le musicien se concentre alors sur la composition pour piano et expérimente en studio différentes manières d’enregistrer, à la recherche du son qui singularisera sa musique. « Même s’il n’a que 300 ans, le piano a été exploité sous toutes les formes possibles et il est très difficile de réinventer cet instrument, d’en faire quelque chose qui n’ait pas été fait » explique Alban.

    Ainsi, quittant l’ombre des autres, il présente aujourd’hui, en son nom, It’s A Long Way To Happiness, dont l’immédiateté mélodique, presque pop révèle un compositeur inspiré à la mélancolie souriante, portée par une interprétation lumineuse, entre Yann Tiersen et Erik Satie.

    Conçus comme autant d’airs à retenir, les compositions d’Alban évoquent dans leur simplicité le charme de l’enfance et sa nature authentique et fragile, et sa féérie évidente réveille le coeur de souvenirs communs. « Pour moi, dit-il, la mélancolie est une forme de nostalgie bien digérée, qui fait sourire, comme si les drames d’hier avaient pour but de se transformer en légèreté et, finalement, nous faire du bien ».


    Ajouter au panier
    En stock
  • Memory

    Chet Baker

    A l'occasion du 20e anniversaire de la disparition du trompettiste et chanteur Chet Baker (le 13 mai 1988) nous vous proposons de découvrir ou de redécouvrir ses plus belles interprétations.
    Enregistrées, entre 1953 et 1975, en compagnie de quelques pointures du jazz (Ron Carter, Paul Desmond, Jim Hall, Daniel Humair, Bobby Jaspar, Red Mitchell, Bud Shank, Zoot Sims, René Thomas...) et sur de somptueux arrangements signés Johnny Mandel, Ennio Morricone ou Don Sebesky, elles témoignent d'un talent aujourd'hui inégalé : celui d'un des derniers grands romantiques du 20e siècle.

    Ajouter au panier
    En stock
  • Sony Music est fier d'annoncer la sortie d'"Ennio Morricone conducts Morricone - His Greatest Hits", célébrant le soixantième anniversaire de la carrière de l'auteur de certaines des plus grandes compositions pour le cinéma.

    L'album contient ses plus grandes oeuvres dirigées par Morricone lui-même, dont les tubes issus d'« Il était une fois dans l'Ouest », « Cinéma Paradiso », « Le Bon, la Brute et le Truand », ou encore « Mission ».

    Enregistré à Rome avec l'orchestre et le choeur de l'Académie de Sainte Cécile, l'album s'avère être un hommage à la fois à la carrière incroyablement riche du compositeur (auteur de plus de 300 bandes-originales de film) tout autant qu'à ses fans, en compilant leurs oeuvres favorites.

    Ajouter au panier
    En stock
  • Ce nouveau disque de Jonas Kaufmann le voit endosser l'un des rôles de Tenors les plus prestigieux qui soit :
    Otello, dans une édition collector 2CD comprenant l'enregistrement complet de l'Opéra de Verdi. Jonas Kaufmann
    y est accompagné par l'Orchestra e Coro Accademia Nazionale Di Santa Cecilia, dirigé par Antonio Pappano,
    Federica Lombardi dans le rôle de Desdemona et Carlos Alvarez dans le rôle de Jago. Cette édition collector
    inclut un livret de 232 pages avec le libretto intégral en français, italien, anglais et allemand.
    Jonas Kaufmann est désormais LE Otello de cette génération. Cet enregistrement complet de l'Opéra Otello, le
    plus grand rôle de Ténor de Verdi, a été réalisé dans des conditions optimales. Ce projet est un aboutissement
    /> dans le parcours de Jonas Kaufmann pour devenir l'un des représentants clé de ce rôle légendaire. C'est en
    interprêtant le rôle secondaire de Cassio dans la production d'Otello de l'Opéra Lyrique de Chicago en 2001 que
    Kaufmann s'est fasciné pour le rôle principal, l'amenant ensuite à enregistré deux airs d'Otello dans son album
    Verdi de 2013. Ont suivi en 2017 ses débuts comme Otello sur les planches du Royal Opera House à Londres,
    sous la baguette du chef Antonio Pappano, donnant lieu à une performance qui avait récolté les louanges de la
    presse : «Le grand ténor allemand
    a triomphé sur la scène de Covent Garden, à Londres, dans le rôle exigeant de l'opéra de Verdi» (Le Monde),
    «Royal Opera House : Le premier Otello triomphal de Jonas Kaufmann» (Diapason), « [...] l'incandescent Otello
    de Jonas Kaufmann en impose d'emblée, l'Esultate est triomphal, l'autorité certaine» (Olyrix.com)

    Ajouter au panier
    En stock
  • Verdi

    Ludovic Tézier

    Ludovic Tézier, l'un des plus éminents barytons de sa génération, sort son premier album solo qu’il dédie à l'oeuvre de Giuseppe Verdi, et sur lequel il est accompagné par l’Orchestre du Teatro Comunale de Bologne dirigé par Frédéric Chaslin.

    En créant 28 oeuvres opératique, c’est un demi-siècle d'Histoire de l'opéra qu’a écrit Verdi. La sélection très personnelle du répertoire par Ludovic Tezier reflète ces cinquante années de création. Le baryton a ainsi rassemblé certaines des pièces composées lors de ce que Verdi lui-même décrivait comme ses "années de galères", comme ceux de Nabucco (1842) et Ernani (1844) (qui fut sa première collaboration avec le librettiste Francesco Maria Piave, l’une des figures clé de sa vie). On y trouve également des airs de ses trois opéras majeurs, ceux qui lui ont valu une renommée mondiale : Rigoletto (1851), Il trovatore (1853) et La traviata (1853). Enfin, on se délecte des extraits des derniers chefs-d'oeuvre du maître que sont Otello (1887) et Falstaff (1893).

    Ludovic Tezier est un régulier des plus grandes salles d’Opéra mondiales, du Metropolitan Opera de New York en passant par l’Opera National de Paris, le Staatsoper de Vienne, le Deutsche Oper de Berlin, La Scala de Milan ou encore le Royal Opera House Covent Garden de Londres.

    Ajouter au panier
    En stock
  • Après s'être rapidement imposée à la conscience du public par l'intrépidité dont elle fait preuve sur scène comme en studio, la pianiste d'origine géorgienne Khatia Buniatishvili est aujourd'hui réputée pour ses choix musicaux originaux et audacieux, qui font de chacune de ses apparitions un évènement incontournable.
    La brillante jeune musicienne tourne ici son attention vers Franz Schubert et ce pour la première fois de sa carrière et réalise ainsi avec ce nouveau disque son premier enregistrement consacré au compositeur autrichien. Au programme, la grandiose dernière Sonate pour piano (D 960), les très populaires 4 Impromptus, et la Sérénade/Ständtchen (arrangée par Liszt) extrait du Chant du cygne (D 957).
    Cet album Schubert marque une nouvelle étape dans la carriere de Khatia Buniatishvili pour Sony Classical
    Encensée par la presse internationale, Khatia Buniatishvili a inspiré au journal The Observer le commentaire suivant : « ... l'une des jeunes pianistes les plus passionnantes et les plus douées techniquement d'aujourd'hui ». Le Figaro Madame voit en elle « la pop star du classique » et « une rebelle ultraglamour ... Chez Khatia Buniatishvili, seul le repertoire est classique. Pour le reste, c'est no limit. »

  • Timeless

    Thylacine

    À l'image des alpinistes sur les glaciers, l'étoile de l'électro française Thylacine fait partie de ceux qui cherchent continuellement à tracer de nouvelles voies. Son nouveau disque, Timeless, le voit escalader certains des plus grands sommets de la musique issus des répertoires de Mozart, Beethoven, Schubert ou encore Satie, en s'appropriant et revisitant des partitions comme on explore de nouveaux territoires : loin des sentiers battus. Après avoir enregistré à bord du Transsibérien, sur les routes argentines et aux Îles Féroé, le musicien nous offre cette fois-ci un voyage dans le temps et un plongeon dans son panthéon d'oeuvres classiques. Créant de nouveaux paysages sonores comme l'on développerait l'architecture de monuments afin d'en tirer des perspectives inédites, Timeless conjuguent les notes du passé avec les sons du futurs pour faire naître un présent immémorial ; curieusement familier et exotique. Si parfois, Thylacine se contente de sampler un thème ; d'autres fois, c'est à de véritables relectures qu'il se livre, avec toujours cette volonté de ne pas en faire trop. Les conditions d'enregistrement s'y prêtent : « J'étais dans un chalet de haute montagne en Suisse quand le confinement a été annoncé. Je n'avais pas prévu d'y rester un mois, donc je n'avais que mon ordi, un clavier et une carte son. Ce minimalisme a été salvateur : il m'a permis d'éviter de surcharger des mélodies déjà extrêmement riches. » Thylacine a donc abordé Timeless avec la certitude de pouvoir procurer ici le même dépaysement et la même envie d'altitude que sur ses précédents projets. « On retrouve chez Satie ou Allegri des principes d'écritures très présents dans la musique actuelle, que ce soit dans ces sonorités répétitives ou ces progressions mélodiques », dit-il, comme pour rappeler que, oui, ces symphonies et l'électronica puissante de Thylacine étaient faites pour se rencontrer.

    Ajouter au panier
    En stock
empty