Sydney Laurent

  • Sous la forme d'une autobiographie fictive, le nouveau roman de Patrick Edernac décrit la relation entre un homme dans la quarantaine, bien installé dans sa vie familiale et matérielle, et une plus jeune femme, Mara. Ils vont s'enflammer l'un pour l'autre, et se placer tous deux en attentes, frustrations, petites tendresses et grands bonheurs aussi, pendant des années.
    Leur énamourement des sens et des coeurs les rend indispensables l'un à l'autre. Pourtant aucun d'eux ne semble prêt à « franchir le pas » : quelle est cette peur qui les empêche d'aller au-delà du rêve ? Au fil du temps, leur passion les aliène, jusqu'à ce qu'un évènement imprévu vienne bousculer leur histoire et la faire basculer.
    Ce récit nous promène dans le tourbillon des sentiments, parfois aussi dans leur dérive, pour le plaisir du lecteur. Certains s'y identifieront peut-être...

  • La belle ô moines

    Loic Courtois

    Théâtre des opérations... le Golfe du Morbihan et ses îles, enfin surtout une... « La belle-ô-moines » ! Avec des allers-retours incessants entre la terre ferme et ce bijou ô milieu de cet écrin, ô milieu des Ô. Il y a cet amour naissant entre deux êtres qui ne devaient pas... Il y a cet enfant divin né par accident ! Il y a ces dix-huit ans d'un long voyage en solitaire, en pleine errance... et cette quête de vérité de la petite Silouane... Silou pour son mentor ! Elle court, elle court après le vent et les marées, à contre-courant aussi ! Il y a cette maladie et ses erreurs génétiques pour son plus grand bonheur... et tous ces bons samaritains, tous ces petits méchants et... de pieux amants. Il y a des voeux, des serments et des parjures à tout va. Il y a de la vie ordinaire, de l'amour extraordinaire et des tourments ! Et tout cela dans ce Golfe noyé de mystères et de disparus en mer ! Quand l'Amour résonne en bord de mer, Ô bord des Ô+ !

  • C'est l'histoire de Carmen Ronda et de ses deux enfants, Jordi, anarchiste comme toute sa famille, et Adolfo, nationaliste, né d'une liaison forcée avec un monarchiste.
    En suivant le parcours chaotique et les fonctions d'anarcho-syndicaliste de Carmen et en traversant les années précédant la guerre civile d'Espagne, nous comprendrons comment celle-ci est arrivée.
    Les deux frères ne se connaîtront qu'au début de cette guerre et n'auront de cesse de se combattre.
    Nous les suivrons sur les grandes batailles entre républicains et nationalistes, avec les hommes ayant eu une importance dans cette guerre : Durruti, Lluis Companys, Azana pour les républicains, Franco, Sansurjo, Mola pour les nationalistes.
    Après la chute de Barcelone, ce sera la Retirada.
    Que d'amour, de haine, d'amitié, de trahison, de courage, de lâcheté, d'engagement, d'exactions et de vérité dans ce roman qui traverse l'histoire dramatique contemporaine de l'Espagne.

  • Au cours d'une randonnée dans le Quercy, Michel fait la connaissance de Georges qui le remet sur le bon chemin alors qu'il est égaré. Heureux de cette courte compagnie Georges parle de sa région, de sa vie, de son travail. Il vit depuis 22 ans dans une ferme isolée du Ségala, cette région rude du sud du Massif Central. Michel sent que l'homme de 78 ans, simple et plein de bon sens, est prêt à partager une partie de son histoire. Il revient lui rendre visite. Ravi de revoir Michel, Georges se dévoile petit à petit. Il vit au milieu de la nature qui l'entoure, une nature que l'homme dégrade, une terre qu'il ne quitterait pour rien au monde. Cependant Georges a du mal à se délivrer d'un pesant fardeau : ses 26 mois passés de l'autre côté de la Méditerranée, en Algérie. Il a du mal à se confier mais petit à petit une relation de confiance et d'amitié se noue entre les deux hommes. Georges parlera de ses anciens camarades, certains morts, d'autres qu'il a revus, il libérera petit à petit ces souvenirs si pénibles.

  • J'ai vu rouge

    Marre-Ilou

    A la fac, je n'étais pas la plus drôle ni la moins sympathique, je n'étais pas la plus intelligente ni la plus bête, je n'étais pas la plus jolie, ni la plus moche : j'étais moyenne.
    Cependant j'étais seule, très seule. Je me sentais seule.
    On dit souvent que le malheur des uns fait le bonheur des autres, hé bien ce fut le cas pour moi. Qui eut cru que la disparition d'un de mes camarades allait pimenter ma vie, allait me pousser à m'ouvrir et échanger avec les autres, allait enfin me permettre de vivre ma vie autrement que dans ma tête.

  • L'intolérance est un fléau qui a traversé les siècles depuis la création de l'homme et est aujourd'hui malheureusement encore d'actualité.
    Pierre-Augustin Delatour d'Argonne, comte de Champ-Dolent a eu la chance de passer au travers les cruautés de la Révolution. Égoïste, imbu de sa personne, sa principale raison de vivre est de s'enrichir, même au détriment de ses propres enfants. Il ne peut supporter que son fils aîné préfère la vie avec les paysans plutôt que celle avec les bourgeois. Par son intolérance en relation à son statut social, il va faire basculer sa descendance vers le chaos. Celle-ci arrivera-t-elle à sortir la tête de l'eau ?
    Un ouvrage plein de rebondissements qui permettra au lecteur de découvrir quelques bourgades normandes, certains métiers, et d'apprendre quelques mots et expressions cauchoises comme on pouvait le parler au XIXe siècle.

  • Veuve et seule depuis longtemps, Elise âgée de 75 ans était enseignante au conservatoire de musique. Désormais elle se consacre à la direction-chorale et à ses petits-enfants.

    Cette vie bien rangée lui convient.

    Mais un jour, « une rencontre » vient bouleverser cet ordre bien établi. Élise va renouer avec une sensualité depuis longtemps oubliée.

    Bouleversée, éblouie, elle se lance dans une course éperdue à trouver l'amant idéal.

    Elle livre à son journal intime ses heures brûlantes dans les bras de ses amants.

  • "César-Alexandre voit sa vie basculer une nouvelle fois, lors d'un bombardement allemand le 13 février 1915, qui le laissa orphelin pour la deuxième fois de sa courte vie. Il hérite d'un titre de comte, d'un château, d'une grande propriété agricole, mais aussi de la responsabilité de la population locale, pour la plupart dépendante des activités liées à la ferme. Il hérite également de terribles secrets de famille, et de deux trésors volés et cachés.

    Il va être confronté à de multiples situations au cours desquelles il croisera le chemin de grands hommes, et il devra résoudre une terrible équation, à savoir comment accepter et gommer les infamies commises par ses ancêtres, et que faire de l'argent quand vous devenez immensément riche, trop riche, pour être heureux..."

  • Le maître du jeu

    Diana Pollin

    Marseille, 1965, l'Hôtel Splendide. Un touriste américain de passage rencontre un journaliste marseillais et lui remet un document mystérieux. Authentique ou pas ? Ce document raconte la vie des intellectuels et des artistes européens, autrefois glorieux dans le monde entier, qui se cachent dans une bastide délabrée dans la campagne marseillaise en 1941. La peur y règne. On guette la police de Vichy. Dans ce vaste domaine, appelé « château Espère-Visa », on joue, on bavarde, on fait des soirées où on « déparle », même un peu trop. Dans le chaos ambiant, qui mène la danse ? Qui donne des espoirs, même faux ? Qui est le vrai maître du jeu ?

  • Nouragues

    Patrick Fischer Naudin

    Guyane française-piste de Bélizon. Six personnes, dont un spécialiste de la forêt amazonienne et un des peuples amérindiens, partent en quad à la recherche d'un ancien village d'orpailleurs du côté de Saül. À cette occasion, est évoqué un peuple disparu mystérieusement, les Nouragues. Il s'en suit des rêves étranges et des apparitions surprenantes. Faut-il suivre ces visons ? Yves Dehouleur pense que oui et décide de se lancer dans une expédition bien hasardeuse du côté de la réserve de Trinité et d'un marais sans nom et au-delà, dans des zones peu explorées en compagnie d'Anna-Laure. Mais, tout aventurier aguerri qu'il est, a-t-il bien mesuré les dangers qui le guettent ?

  • Box 4

    Franck Rey

    A la mort d'Alain, Victor, son compagnon depuis quarante années, rassemble ses souvenirs pour faire revivre les trois premières années de leur histoire d'amour, celles de la clandestinité.
    Au travers d'une correspondance fournie et de rencontres volées entre 1976 et 1979, Victor retrace ce que furent les débuts de son histoire avec Alain dans le contexte de l'époque.
    Au-delà d'un texte où la passion amoureuse est omniprésente, c'est une plongée dans la fin des années soixante-dix que ce récit évoque. Entre Paris, la Provence et l'Algérie, Victor et Alain vont construire pas à pas les fondations de leur bonheur.
    Joies, peines, doutes, questionnements existentiels, toutes ces émotions viennent tour à tour envahir les esprits de ces deux hommes qui ne perdront jamais de vue le but qu'ils se sont donnés : vivre ensemble.

  • Kémer la poisse

    Joël Serin

    Entre un père écorché vif, soudard, affamé de sexe, au passé mystérieux, et une mère battue, violée, aux côtés d'une soeur brillantissime élève, comment le personnage central du livre va-t-il mener sa carrière de footballeur, de ses débuts à son passage chez les professionnels ?
    À travers les personnages, l'auteur délivre des passages acérés sur la religion, la guerre, le terrorisme, les politiques, le monde matérialiste d'aujourd'hui où l'égoïsme et l'indifférence se côtoient.
    Entre prier, croire et faire l'amour, il n'établit pas de différence, les confondant parfois dans un étrange ballet.
    Présente, obsédante, il tente de décrire la mort, de la provoquer, lui laissant tout son mystère.
    Usant de cette liberté d'expression qui autorise à braver les interdits, l'auteur y va de passages durs, obscènes, lubriques, indécents, à ne pas mettre entre les mains des prudes et des bigotes.

  • 378 rue 2.16

    Legrand Patrick

    A Paris, en juin, un week-end lumineux, une trentaine d'heures chaudes entre La Madeleine huppée et le Belleville populaire, les jeux sociaux, les vies érotiques et les plaisirs d'une des femmes de deux couples d'amis s'éparpillent et se métamorphosent. Parfois sauvagement...
    L'occasion de réorganiser et de revisiter des fantasmes individuels, des souvenirs personnels et des utopies morcelées dans les contextes politiques, sociaux et culturels chahutés et en devenir de la fin des années 2010, le tout dans des décors ou des paysages réels, insolites ou imaginaires. Collections entremêlées d'errements de plume et de corps parfois en folie.

  • Juin 1420, le jeune Comte de Provence, Louis d'Anjou annonce son arrivée à Marseille. Fort du soutien du Pape et d'une alliance promise par la puissante République de Gênes, il entend y lever une flotte pour conquérir le trône de Naples sur lequel est assise Jeanne, deuxième du nom et que sa famille revendique depuis trois générations. Parviendra-t-il à ses fins, là où son père et son grand père ont échoué ? Rien n'est moins sûr. Voilà plus de quarante années que le père de cette dernière, Charles Duras, s'est emparé de cette couronne en assassinant sa propre tante, la reine Jeanne Ière, chère au coeur des provençaux et seule héritière légitime du roi Robert. Dans ce monde dominé par les superstitions et la toute-puissance de l'église, une lutte sans merci va s'engager qui va sceller le destin de la ville et de ses habitants,

  • À l'autonome de sa vie, Marc Yavas, jeune retraité passionné d'aventures et baroudeur des temps modernes, s'engage dans un challenge des plus exigeants afin de concrétiser un rêve d'enfance longuement mûri : celui de traverser l'arc alpin avec une randonneuse lourdement chargée. C'est ainsi que seul, comme un vieux loup solitaire, il va se lancer dans ce défi un peu fou, parcourant plus de 1200 kilomètres, franchissant quarante cols de légende : le Stelvio, le Giau, le Vaparola, la Bernina, le Splügen, le San Bernardino, le Simplon... dont dix-sept dépassent les 2000 mètres d'altitude. Son périple alpin va le conduire de l'Italie à la France, en passant par la Slovénie, les Dolomites et la Suisse. Cette entreprise éprouvante physiquement, faisant appel à une volonté inextinguible, lui réservera bien des surprises mais aussi d'intenses moments de bonheur. Sur son chemin, il sera confronté, à ces hautes altitudes sauvages, à des manifestations climatiques dantesques qui, quelquefois, le pousseront dans ses derniers retranchements.

    Mais ce qu'il n'avait nullement prévu, c'est que des évènements inopinés, surgissant au fil de sa route, allaient le conduire à se remémorer le souvenir d'affaires criminelles marquantes de sa carrière de policier. Alors, au fil du voyage et d'une manière étrange, va naître, chez Marc Yavas, une sorte de communion du corps et de l'esprit, où exploit physique et souvenirs professionnels vont se conjuguer, et finalement l'entraîner dans une fabuleuse immersion.

  • Ballade africaine

    Denys

    Cet ouvrage est le journal de route d'un jeune conscrit du corps de santé enrolé volontaire dans le dispositif Épervier projeté avec la FAR au sein d'un régiment parachutiste de soldats professionnels français au Tchad et au Centrafrique dans la fin des années 1980.
    Élevé dans une famille de militaires, chrétienne pratiquante et après avoir fait le choix d'embrasser la carrière médicale, il découvrira les réalités de la vie sous les armes dans les pays en guerre du tiers-monde...
    Une expérience et un passage initiatique compliqués qui le feront sortir à jamais du monde insouciant de l'adolescence et au travers de faits marquants, comprendre les valeurs discipline, solidarité, abnégation et service.

  • Parti à 20 ans en 1865, comme des milliers d'autres jeunes pyrénéens vers l'Amérique du Sud et revenu 20 ans plus tard très riche, l'aventure de Pierre Micou a impressionné sa famille et ses descendants.
    Sa maison «?Chez l'Américain?» devenue le symbole de sa réussite et de son prestige, a été le pivot sur plusieurs générations d'une histoire faite de courage, d'amours, de déceptions, de ruines.
    À la manière d'une saga familiale, le roman évolue en suivant des personnages attachants, très vivants et hétéroclites, parmi des événements tragiques, guerres, crises économiques et un départ vers la Californie. L'ambiance chaleureuse, portée par l'amour des Pyrénées soude l'histoire de cette famille, qui après deux guerres et trois générations se termine en 1945 à l'aube d'une autre époque.

  • Suite au décès brutal de mon fils Jean-Michel, âgé de 52 ans, dans la nuit du 23 juin 2017, pour essayer de faire mon deuil et surtout pour que l'on se souvienne de ce qu'a été sa courte vie, lui qui était reconnu comme « handicapé mental », j'ai voulu retracer les moments forts de sa vie exemplaire, pour prouver aux jeunes parents d'enfants dits « handicapés » qu'il leur faut être courageux et surtout garder confiance. Leur enfant a certainement des capacités énormes en lui qu'ils devront découvrir et mettre en valeur. À force de courage, de confiance et de volonté, ensemble ils pourront faire quelque chose pour leur enfant. Dans l'histoire, on peut se poser la question de savoir qui est vraiment le « handicapé » : celui qui fait n'importe quoi de sa vie, ou celui que l'on a rangé parmi les « handicapés » et qui fait de sa vie un exemple de courage, de volonté et de respect permanent des règles élémentaires de la société ? La réponse est dans ce livre.

  • Ce livre, commencé par l'auteur en 1962, qui avait à l'époque 18 ans, fut écrit avec une certaine ferveur et un sens aigu de justice sociale. L'histoire, sans être autobiographique, reflète parfaitement le climat assez particulier qui envahissait la jeunesse des cités minières des années 1950-1960. Il a surtout voulu montrer que même un fils d'ouvrier pouvait par son travail devenir un homme respectable.
    Il a aussi voulu dépeindre sa ville natale sous un angle encore peu connu, en effet les Anichois de l'époque étaient des êtres simples, courageux, respectueux des règles et des différences.

  • La maison des delices

    K-Tina

    Marianne revient du village. Elle roule doucement dans la nuit noire sur le chemin qui mène à la maison des Sources. Après avoir quitté la route principale des amandiers, elle s'enfonce sur le sentier de terre qui mène à sa vieille maison. À mi-chemin de chez elle et en plein milieu des bois, elle voit passer devant ses phares, une masse blanchâtre et ronde, comme une grosse bête s'enfuyant dans les herbes hautes au plus profond des bois. La peur au ventre, elle se réfugie chez son voisin Pierre, pas très disposé à lui donner l'hospitalité. Toute sa vie va changer, à partir de ce jour-là...

  • Philippe vient annoncer une grande nouvelle à sa mère Léa. Craignant sa réaction, il est accompagné de sa tante Alice, qui l'a pour ainsi dire élevé, afin de le soutenir. Contre toute attente, il a devant lui, une mère transfigurée, aimable et compréhensive. Léa, ignorait jusqu'au sens du mot aimer. Elle ne peut encore imaginer, que l'amour et la compassion qu'elle va rencontrer avec le soutien de sa soeur Alice, deviendra le miroir où se reflétera le bonheur qu'elle attend.
    Acceptera-t-elle, et prendra-t-elle la bonne décision ? Ce serait sans compter sur les aléas du destin qui vont, malgré elle, changer les couleurs de sa vie.

  • L'obscure filiation des Colin, industrieux imprimeurs de musique, va épouser les méandres de la complexification des techniques de l'édition musicale, du Moyen-Âge à nos jours, tandis que l'habileté de ces ouvriers ne pourra leur épargner de sanglantes confrontations, dans les différentes sociétés successives au sein desquelles ils exercent leur art. Revivant cette chronique pas à pas, depuis les premières typographies jusqu'à l'ère actuelle du numérique, on mesure mieux, au fil du roman, la place, la portée et le devenir des Maisons d'Éditions Musicales, tout en suivant une famille et une corporation sur plus de cinq siècles.

  • Le récit de ce livre retrace l'implacable histoire de l'archange connu comme étant le plus puissant et le plus redoutable de l'humanité tout entière, longtemps ému par la douleur de cet enfant brisé, trahi et vaincu appelé Lucifer. Deux anges se soulèvent face à la tyrannie d'un souverain. Le devenir de l'univers tout entier pèse sur les épaules d'un seul homme. Est-il prêt à faire face à son destin?? Lequel des sentiments peut faire pencher la balance?? L'amour... ou la haine !

  • Manon, 19 ans, vit avec ses parents et sa soeur aînée Elodie dans une maison bourgeoise de la banlieue sud de Paris. Très douée, elle ambitionne de devenir pianiste concertiste.

    Ayant annoncé son mariage avec Anthony, Elodie vient le présenter à la famille. Manon est bouleversée par cette rencontre et se trouve dès lors hantée par un désir qu'elle n'avait jamais connu auparavant. Très perturbée, elle se met en quête d'expériences sexuelles, tantôt plaisantes, tantôt catastrophiques. Peu à peu se révélera sa vraie nature et Manon prendra la mesure de son goût pour le plaisir, jusqu'à dépasser sa passion pour la musique et remettre en cause sa vocation.

    Beaucoup de ses illusions vont se perdre face à une réalité intransigeante, jusqu'à la conduire au bord du gouffre.

empty